Toute l'actu de L'Âme Du Fait Main !

Flow bujo & Créativité

22 Sep 2020 | Le fait-main d'ailleurs

Dans ma recherche de carnets créatifs singuliers, j’ai découvert l’anti-bujo de Flow créatif. Alice préfère maintenant l’appeler “Flow bujo”, un savant mélange entre un art journal et un bullet journal, une belle façon de conter son quotidien.

Pour t’ouvre à de nouveaux horizons et pour t’offrir toujours plus d’inspiration, j’ai contacté Alice de Flow Créatif afin qu’elle partage sa passion pour l’art journaling et son concept inédit de flow bujo. 

Alice avec son art journal

Présentation

Bonjour Alice,

Sur ton site Flow créatif nous pouvons lire en page d’accueil :

“Nous croyons que la pratique créative est une médecine pour le coeur, le corps et l’âme. Plus qu’un hobby, elle permet de se connecter à son moi authentique et de réinventer sa vie avec courage et #empowerment.”

Qu’est ce qui t’as permis d’avoir une telle foi en la créativité ? Pourrais tu nous en dire plus sur ton parcours ?

Bonjour Marie,

Merci de ton invitation!

Oui, je crois que la créativité est la solution à bien des difficultés et du mal-être. Toutes les personnes qui ont vécu une vie riche et significative ont généralement suivi leurs intuition et créativité pour tracer leur chemin. Elles ont fait confiance à leur capacité originale à inventer leur existence et influencer leur environnement. Je ne parle pas seulement des artistes, mais des activistes, des agents de transformation, des influenceurs, des penseurs, des scientifiques, des mères au foyer etc…

À première vue, on n’associe pas les arts avec un pouvoir thérapeutique, mais plutôt au plaisir esthétique qu’ils apportent. Mais soigner, c’est ce que les arts font en cachette depuis des siècles. Les hommes créent  pour se donner de l’espoir, pour digérer des épreuves, pour témoigner du passé, pour honorer les dieux. Ils ont créé les arts pour se soigner l’âme, pour apaiser leur intériorité et continuer à vivre.

Je crois que la créativité est une énergie vitale que chaque être humain possède. Lorsque qu’il n’y a “pas” ou peu de créativité, c’est que le contact avec cette dimension imaginaire et ludique a été coupé. Les raisons sont souvent que l’adulte rationnel ne se donne plus la permission d’explorer et de jouer comme un enfant, qui est naturellement explorateur, curieux et créatif, mais il y a aussi un conditionnement d’exigence et de performance.

Depuis toute jeune, je voulais écrire des livres fantastiques. J’inventais des histoires imaginaires longues et compliquées. Malheureusement, malgré ce désir d’écrire… J’étais bloquée. Je jugeais ce que j’écrivais et la fertilité de mon imagination était éteinte par mon critique intérieur.

Pendant des années, je désirais écrire et en vivre… mais mes blocages n’ont jamais permis la réalisation de ce rêve. Je me suis donc mise en quête de solution, parce que c’était essentiel pour moi que la créativité soit au centre de mon activité professionnelle.

J’ai dû plonger en moi-même, par le biais de la thérapie et j’ai découvert que j’avais un intellect très sec, contrôlant et dénigrant…. et que cela censurait la richesse de mon imaginaire et ma sensibilité, qui préférait donc rester cachée…

Le déclic pour moi ça a été d’abandonner l’écriture (oui ça a été un deuil) ! À la place, de commencer à créer avec les arts visuels, car dans les images mon intellect était beaucoup moins exigeant que pour l’écriture. Il semblerait qu’en optant pour le “cerveau créatif images” plutôt que le “cerveau des mots”, j’ai réussi à débloquer le mouvement créatif en moi et à laisser se déployer un nouveau chemin.

Est-ce cela qui t’a amené à changer de carrière pour devenir art thérapeute ?

Avant, je travaillais en télévision et je faisais du montage vidéo. Les images télévisées étaient intéressantes, mais elles étaient très extérieures. Elles faisaient partie d’un monde de représentation fictive, qui sont des inventions. Souvent, ces images participaient à une culture basée sur l’esthétique, l’apparence, les clichés, les conventions sociales. Pour moi, les images issues de l’intimité d’une personne sont très différentes et je voulais m’approcher de ce processus personnel, qui selon moi est plus porteur de sens.

Lorsque je peignais des images en lien avec ce que je ressentais, j’étais tellement fascinée par leur profondeur que je me suis demandé quel métier je pourrais exercer, pour accompagner les personnes dans ce processus intime. C’est ainsi que je me suis embarquée dans un long retour aux études, à l’université pour aller chercher la maîtrise en art-thérapie.

 

carnets créatifs et artistiques

En France, l’art thérapie commence à peine à émerger et elle est surtout prodiguée en institut. Nous abordons la médecine de façon plus curative que préventive, et j’ai l’impression que ce n’est pas forcément le cas au Quebec.

Comment distingues tu ton activité de thérapeute avec tes ateliers et tes bootcamp ?

Au Québec, les art-thérapeutes sont confrontés à la “loi sur la psychothérapie”, qui ne les reconnaît pas comme professionnels de santé mentale. Notre formation est clinique, curative et oui, nous sommes formés pour travailler en institut avec une grande variété de clientèle. Nous sommes même très appréciés dans plusieurs milieux institutionnels (Alzheimer, soins palliatifs, familles…). Malheureusement, nous ne pouvons pas nous annoncer comme psychothérapeutes, ce qui entrave le développement et la crédibilité de notre profession. Les gens du milieu travaillent à établir un ordre professionnel, mais cela prendra des années. C’est à suivre.

Concrètement, je peux m’annoncer comme art-thérapeute professionnelle (nous avons une association), mais je dois éviter les termes psychothérapie, traitement, soigner, diagnostic…

Je présente donc mes services en art-thérapie sous un angle non-clinique, orienté vers la confiance, le positif, les forces, la résilience, le mieux-être par le biais de la créativité. Les activités en ligne que j’anime sont assez éloignés du cadre confidentiel strict qu’on retrouve dans une pratique clinique et sont généralement plus “légères”.

L’art journal médias mixtes est ma pratique personnelle, que j’ai développé depuis des années et que j’aime particulièrement transmettre. Pour le moment, je partage surtout des techniques et de l’inspiration en ligne. À la différence de l’art-thérapie, l’art journal ne dédaigne pas l’esthétique, tout en valorisant le processus intuitif de création. Il donne une grande liberté de création à la personne et lui permet de s’exprimer de manière authentique. Cette partie de mes activités est plutôt de l’ordre du développement personnel.

En art-thérapie, on utilise beaucoup de différents matériels, autant que l’imagination peut en compter. Ça peut être la peinture, le dessin mais aussi l’argile, le bricolage 3D, le tricot, le tissage, la couture, arrangement floral, des mandalas, décorer des pierres, faire des rituels, etc… Par exemple, dans un mois je vais guider une retraite de ressourcement en nature et je vais proposer des activités utilisant des matériaux trouvés de la nature (fleurs, feuilles, graines, cailloux…).

Je partage mon temps entre mes ateliers d’art journal et mes activités en art-thérapie. Les ateliers d’art-journal sont faits pour s’amuser, s’apaiser et se détendre. Ça peut être fait chez soi, par soi-même.

L’art-thérapie en revanche, ça va beaucoup plus profondément et ça demande un cadre plus protégé et confidentiel, comme cela est nécessaire en thérapie. La présence d’un art-thérapeute dûment formé est nécessaire. En général, je demande aux participants en art-thérapie de ne pas montrer leurs créations sur les réseaux sociaux étant donné le caractère intime de ces images. Ce n’est pas le cas pour le journal artistique.

Alice avec son art journal

Univers artistique

Ton univers artistique est riche en couleur et en matière (collage, peinture, aquarelle, …), ton compte Instagram est une vrai source d’inspiration.

Comment développes tu et enrichis tu cet univers ? Qu’est-ce qui t’inspire au quotidien ?

Je suis abonnée à des artistes qui m’inspirent, sur Instagram, sur Youtube… je suis abonnée à des infolettres. Parfois, je suis des cours en ligne. Je lis des livres sur le sujet. Il existe de très bons livres en anglais.

Je suis toujours très inspirée par des artistes américaines spécialisées en art-journal et en journal thérapeutique. Leur créativité est sans fin et elles n’ont pas peur de se montrer. Cela me fascinait au début et ça m’a pris longtemps avant de m’y mettre. Ce type d’art amateur est beaucoup plus développé aux États-unis. Ces artistes étaient très encourageantes et certaines avaient même été art-thérapeutes avant d’être artistes, donc j’y retrouvais une aspiration de mieux-être combinée avec des techniques accessibles et sans prétention. Elles m’ont aidé à créer de manière décomplexée, sans m’inquiéter trop de “réussir” et à suspendre le jugement.

Voici un article que j’ai écrit sur les artistes qui m’inspirent: https://flowcreatif.com/10-artistes-qui-m-inspirent-a-creer.

Ma curiosité me pousse à te demander quel est ton matériel de prédilection pour créer dans ton art journal ?

  • Un journal (je préfère sans anneaux)
  • Peinture acrylique, gesso, médium acrylique mat, marqueurs acrylique, papiers divers, serviettes en papier, pochoirs, sprays Dylusions, encres acryliques.
  • Images de magazines, ou images imprimées de google.
  • Pour dessiner : crayon noir aquarellable, stabilo all., Caran d’ache.
Flow bujo d'Alice entre art journal et bullet journal

Le flow bujo

C’est en cherchant de l’inspiration sur instagram que je suis tombé sur ton compte et sur “l’anti bujo”. J’ai trouvé ce concept très original car il prends à contre-pied la méthode du bullet journal qui est très sobre.

Pourrais tu nous expliquer comment t’es venue cette idée ? Est ce vraiment un bullet journal ?

En 2014, je regardais différentes artistes et leur art journal et un groupe de cinq artistes passionné ont lancé un projet créatif annuel qui s’appelait “Documented Life Project” (Pour avoir une idée du documented life project). Elles ont invité le public à choisir un agenda moleskine, à le décorer et chaque semaine une idée de création à placer dans l’agenda. Elles avaient invité chaque semaine une artiste différente à créer selon ces consignes. Les cinq artistes publiaient chaque semaine leurs pages hebdomadaires. Ce qui était fascinant, c’était de voir comment chacune avait un style bien à elle. J’ai créé mon premier “agenda créatif” comme ça. Je n’ai pas suivi les exercices chaque semaine car je n’avais pas le temps, mais j’ai rempli chaque semaine.

Depuis l’année 2014. j’en ai rempli un chaque année et j’adore feuilleter ces flow bujos médias mixtes qui sont comme des albums de souvenirs, très colorés.

À propos du bullet journal, j’ai bien essayé d’en tenir un, mais je ne l’ai jamais terminé. J’adore mettre de la peinture et coller des trucs et faire du bordel. Je veux jouer, mais les tâches inscrites dans le bullet journal ne m’inspirent pas.  Un carnet blanc qu’on remplit à la main de listes de choses à faire? Je sais que ce n’est pas un système qui fonctionne pour moi.

Lien pour le cours gratuit:  https://flowcreatif.teachable.com/p/antibujo2020

Quelles ont été les bienfaits que tu as ressenti à la création de ce carnet ?

Le Flow Bujo, c’est une manière de créer régulièrement à petite dose toute l’année sans que ce soit effrayant ou compliqué. On représente simplement ce qui s’est passé cette semaine de notre vie, avec des mots, des dessins, du collage, des citations. C’est tellement facile et rapide que ça devient possible d’en remplir un chaque année pour documenter son quotidien visuellement.

Parfois, je saute une ou deux semaine, mais je reviens et je rattrape plus tard. J’ai aussi mis des pages mensuelles pour écrire les choses pour lesquelles je suis reconnaissante, ainsi que mes intentions.

Pour moi c’est une façon accessible de créer sur un petit format et de m’exprimer. Le carnet terminé pour moi est très précieux et unique puisqu’il contient une année de ma vie.

J’aime beaucoup le prendre dans mes mains et le feuilleter pour me rappeler ce qui s’est passé. Souvent, je ressens de la fierté de tout le chemin qui est parcouru. Je relis des anciennes pages et je vois comment mes rêves et mes aspirations sont clairs et comment au fil des années, les choses s’améliorent et avancent. Je trouve que ce sont des pièces créatives uniques et très personnelles. Après tout, c’est un carnet que j’ai pris la peine de remplir tout au long de toutes ces années !

flow bujo d'Alice, carnet créatif

La créativité !

Si nous avons bien une chose en c’est bien de promouvoir la créativité ! Dans ton programme gratuit “les 5 clés Créer aisément dans le flow”, tu décortiquées notre relation avec elle. Tu mets aussi l’accent sur le processus créatif en opposition au résultat.

Pourrais tu nous donner ta définition des termes : “créativité” et “flow”?

Pour moi la créativité c’est une énergie vitale. Chaque humain qui respire est créatif de nature. Il n’y a pas de personnes spéciales qui auraient du talent créatif à la naissance et d’autres non.

L’éducation et les critiques nous ont appris à réfréner cet élan créatif, pour devenir de sérieux adultes organisés et contrôlants… et parce que nous ne “savons pas dessiner” nous en déduisons que nous ne sommes pas créatifs.

À partir du moment où on se donne la permission d’explorer comme un enfant et d’apprécier le processus plutôt que d’être crispés sur le résultat “réussi” qu’on veut concrétiser, l’énergie du Flow Créatif commence à décoincer cet adulte trop sérieux.

Il se passe vraiment un miracle lorsqu’on lâche le mental (le critique intérieur qui compare, qui dénigre…) et qu’on se laisse aller dans le moment de création. À ce moment-là on a beaucoup de plaisir et la fluidité de la création coule en nous.

C’est ce qu’on appelle le Flow. C’est un état de conscience très absorbé où on crée et on ne pense plus à rien. Le temps s’arrête et comme le mental critique s’est tu, notre corps se détend… et profite du moment. C’est là aussi qu’on se surprend de ce qu’on crée, puisqu’il y a une intelligence intuitive qui nous guide naturellement.

Plusieurs activités que je propose permettent aux participants d’entrer dans cet état de flow et d’expérimenter la détente, le processus, la créativité qui y sont associés. Le Flow est un état qui favorise l’épanouissement personnel, le bien-être et la joie d’être.

Lien pour le cours gratuit “5 clés pour créer aisément dans le flow”.

Pour toi, quelle sont les bienfaits lorsque l’on renoue avec sa créativité ?

La confiance en soi et un contact plus profond avec son moi authentique. Une personne créative est une personne qui va naturellement trouver des solutions aux problèmes et aux conflits ou obstacles qui font partie du quotidien. L’existence d’une personne créative ne ressemble pas à celle de son voisin, elle est faite à la main, à partir de l’imagination et la sensibilité unique de cette personne.

Une personne créative a tout simplement le pouvoir concret de créer une vie qui lui ressemble comme dit Anne-Marie Jobin (auteure du journal créatif).

Je crois aussi qu’une personne qui a renoué avec sa créativité authentique, qui l’assume vivra une existence plus satisfaisante qu’une personne qui ne se donne pas la permission de créer, juste pour la joie de créer.

Comment faire pour parvenir à la libérer ? Quels sont tes conseils pour les Créanautes (la communauté de L’Âme du Fait-Main) ?

Ne vous laissez pas convaincre par cette voix critique intérieure.

Donnez-vous la permission de créer sans objectif, sans performance et sans souci du résultat.

Suivez des cours, inspirez vous et passez à l’action le plus vite possible, pour court-circuiter votre mental. Il ne peut pas comprendre combien l’art est essentiel et comment la créativité s’épanouit lorsqu’on la laisse libre.

Faite confiance à votre enfant intérieur, celui qui est curieux, celui qui expérimente les choses, qui s’amuse, qui gribouille.

Enfin, trouvez une communauté qui vous encourage et vous inspire.

Donnez vous du temps pour créer et faites-le avec d’autres personnes… quand on fait les choses seule, parfois on ne trouve pas la motivation.

 

Portrait chinois

Pour te connaitre d’avantage, pourrais tu nous dire… si tu étais :

  • Une couleur : jaune
  • Un élément : eau
  • Un animal : raton-laveur
  • Un carnet : n’importe lequel
  • Un stylo / feutre : uniball signo
  • Une citation : Il existe une voix qui n’utilise pas de mots,  écoute-la. Rumi
  • Une chanson : le cœur est un oiseau de Richard Desjardins
  • Un plat cuisiné : gaspacho
  • Un hashtag : #lartfaitdubien
  • Une super héroïne : Frida Kalho

Le mot de la fin / et maintenant ?

Tu m’as confié qu’avec la crise sanitaire, tu t’étais recentré sur ton activité d’art thérapeute ces derniers mois…

As tu de nouveaux projets plus ludiques pour les prochains mois ?

En septembre, j’offrirais un processus en 10 séances zoom qui s’appelle “Cercle de Flow Créatif : parcours du féminin archétypal”. Cela explore les archétypes féminins (la jeune fille, la mère, la sorcière…) à travers différents matériaux. Ce n’est pas de l’art-thérapie. Les sessions seront en direct par zoom et les rediffusions seront accessibles pour visionnement.

Autrement, pour le mois de décembre je prévois relancer le Flow Bujo avec beaucoup plus de vidéos pour inspirer et encourager les gens à le faire pour 2021.

Un dernier mot pour la fin… ?

N’attendez pas d’avoir le temps.

N’attendez pas d’avoir le bon matériel pour commencer.

N’attendez pas de vous sentir bien.

Créez le plus tôt possible. Action !

Et pour finir, où peut-on te trouver ?

Sur internet : https://flowcreatif.com/

Facebook : https://www.facebook.com/flowcreatif

Instagram : https://www.instagram.com/flowcreatif/

YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCcHBVT5geDGH2y6CMjqU0Eg/videos

Merci beaucoup Alice d’avoir répondu à toutes mes questions !

Tu nous donnes ici pleins de pépites pour créer plus librement. J’aime beaucoup ta façon d’aborder la créativité avec spontaniété et joie. Comme toi, je pense qu’il est nécessaire de l’exprimer pour se sentir bien, pour être tout simplement.

Et toi cher lecteur ou lectrice, libères tu ta créativité au quotidien ? Est-ce que cette approche de flow bujo te parle ?

la créativité est une énergie vitale que chaque être humain possède.
Le Créativ'mois

Le Créativ'mois

Abonnement en ligne

Booste ta pratique de l'art journaling en recevant chaque mois directement dans ta boîte mail des tutoriels vidéos, une tonne d'inspiration et des techniques artistiques. Passage à l'action et lâcher-prise garantis !!!

 

Par Marie

20€ par mois

A lire aussi …

Le journal Créatif d’Anne-Marie Jobin

Le journal Créatif d’Anne-Marie Jobin

"La créativité dans son cahier est très stimulant et porteur de vie" Créativité, introspection et exutoire : découvre la méthode développée par Anne-Marie ! La première fois que j’ai entendu parler de Journal créatif® c’est lorsque je cherchais des synonymes français...

lire plus
Lettering, l’art de dessiner les lettres avec Y-Lan

Lettering, l’art de dessiner les lettres avec Y-Lan

Qu’elle soit créative, intuitive, calligraphiée, l’écriture est incontournable dans un carnet. Plus moderne que la calligraphie, le lettering créatif illustre toutes les pages de nos vies : cartes, bullet journal, scrapbooking, art journal, menu de restaurant… Y-Lan...

lire plus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dictum pulvinar sem, in neque. libero odio consectetur ipsum Lorem lectus
82 Partages
Partagez2
Enregistrer80