« Que faire avec un cahier ?

Qu’est-ce un carnet créatif ? Qui le fait, et pourquoi ? »

Toi aussi, tu te posent ces questions ?

Françoise a bien voulu répondre à nos questions !

 J’ai rencontré Françoise dans l’Atelier de Blog By Yourself, blogueuse comme moi, elle partage sa vision du monde et souhaite aider les femmes pour une vie plus épanouissante. Et lorsque j’ai recherché quelqu’un voulant échanger sur sa pratique d’un carnet créatif, elle s’est portée volontaire.

Veux tu découvrir l’univers de Françoise ?

Bonne lecture !

Présentation

Bonjour Françoise !

Pourrais tu te présenter en quelques mots ?

Je sais que tu as récemment décidé de changer d’activité. Dis nous s’en plus : quelle est cette nouvelle activité ? Comment vis tu ce changement de situation ?

Bonjour Marie,

je suis Françoise Bourgouin. J’ai 50 ans, je suis mariée et j’ai 2 magnifiques garçons.  J’habite à Troyes dans l’Aube. Je suis ingénieur agro-alimentaire de formation. Une première vie pro m’a amenée à fabriquer des andouillettes. Ensuite ma deuxième vie s’est faite comme manager à la sécurité sociale. 

J’adore écrire, alors pour mes 50 ans, je me suis offert un blog. Grâce à lui j’ai découvert une super communauté de blogueuses. Je me suis doucement reconnectée à ma créativité et à mon intuition. J’ai fait de belles rencontres, qui m’ont aidée à construire mon projet pro actuel : le coaching de carrière.

Je suis en formation de coaching jusqu’en Novembre  2019. C’est une expérience riche et bouleversante. Une vraie machine à laver émotionnelle ! Mais pour la première fois je me sens à ma place. Alignée avec mes vrais désirs.

Ton univers créatif

Comment as tu construit ton univers créatif ? Et quelle est ton activité créative de prédilection ?

Mon univers créatif c’est surtout l’écriture. Petite, je vivais dans un trou perdu à la campagne avec des centaines de livres. Donc j’ai beaucoup lu. Et j’étais très fan de papeterie : carnets, stylo, feutres… Pendant les vacances, j’écrivais des scénarii, que je tournais en vidéos avec ma sœur et mes voisines. A l’époque, nous avions un énorme caméscope avec des cassettes VHS !!

Par la suite, ma créativité s’est surtout résumée aux travaux dans la maison. J’adore trainer dans les magasins de bricolage. Un endroit où tout est possible. 

Peux tu nous dire quelle place a ta créativité dans ton quotidien ? Est ce que cela t’aide dans ton désir d’être alignée ?

J’ai re-commencé à écrire à un moment très difficile de ma vie, quand j’ai fait un burn-out en 2017. L’écriture a été un moyen pour moi de sortir tout ce qui tournait en rond dans ma tête. J’y ai pris beaucoup de plaisir. Je me suis rendu compte que j’écrivais pas mal ! 

Ensuite j’ai décliné : je me suis essayée à la calligraphie. J’ai adoré. Faire des lignes de lettres pour s’entraîner ça vide la tête. Comme le coloriage ! j’aime beaucoup les albums de Johanna Basford. Je ne peux pas aller chez Cultura sans ressortir avec un stylo, des feutres ou un carnet !!

Ton carnet créatif

On en vient à mon sujet de prédilection ! Tu m’as confié avoir un carnet “qui te permet de ne rien oublier, de vider quand ça déborde, de faire des dessins quand l’envie est là, de te confier quand tu as des doutes.”

Comment appelles tu ce carnet et comment en es tu arrivé à cette pratique ?

(Car j’ai l’impression que le terme “carnet créatif” ne parle pas à tout le monde et pourtant beaucoup de personnes font comme toi sans vraiment le nommer…)

Mon carnet s’appelle juste “mon carnet”. Il est en permanence dans mon sac. J’ai commencé suite à un atelier d’écriture. Je l’avais acheté pour ça au départ Et puis je me suis mise à noter tout ce qui me passait par la tête.

Il existe une multitude de façon de s’exprimer dans un cahier : collage, calligraphie, peinture, etc… Quelle est/sont ta/tes technique/s de prédilection ? As tu un style bien définis, ou au contraire, tes pages suivent ton inspiration ?

J’ai essayé le bullet journal mais c’est trop structuré pour moi. En plus, toute mon organisation pro et perso est dans mon smartphone. Je ne voyais pas l’intérêt d’avoir ça en double.  

Le carnet créatif ne suit aucune règle. Il y a des notes suite à des conversations inspirantes. Des dessins. Des idées de thème d’articles pour mon blog ou ma newsletter. 

Il me sert aussi de journal : quand trop de choses tournent dans ma tête, je les dépose en écrivant dans mon carnet.

J’y fais aussi sécher des fleurs ramassées lors d’une balade.

Dans le milieu artistique, on a tendance à dire qu’il faut pratiquer tous les jours. Personnellement, je n’arrive pas à réaliser une page d’art journal par jour par exemple car je n’en ai pas tous les jours envie. Peux tu nous dire à quelle fréquence tu utilises ton carnet ? Est ce régulier, ou par à-coup ? A quelle occasion ?

J’utilise mon carnet presque tous les jours. Pour des motifs différents, mais tous les jours. Parfois je note uniquement un mot pour ne pas l’oublier, parce qu’il a résonné fortement en moi ce jour là. D’autre fois, c’est tout le plan d’un article qui vient d’un seul coup. 

J’écris au feutre ou à la plume. Quand je suis pressée ou au bureau, c’est au stylo.

J’ai un autre carnet sur ma table de nuit. Il me sert à faire de l’écriture automatique le matin. J’aime beaucoup cette pratique. Je ne prends malheureusement pas assez souvent le temps de le faire. Cela permet de démarrer la journée très apaisée. C’est aussi un entraînement à l’écriture. Au bout de 10 à 15 minutes, parfois, de très belles choses naissent sous le crayon.

Sans rentrer dans l’art thérapie, as tu ressenti des effets bénéfiques en tenant un carnet créatif dans ta vie en générale ? Qu’est ce que cela t’apporte ?

Ce carnet est à la fois un confident et un outil de mémoire. Il permet de sortir de ma tête des ruminations toxiques. Il me sert aussi dans mon projet professionnel pour structurer mes idées. 

J’y note aussi mes prises de conscience sur des croyances ou des blocages que j’arrive à surmonter. 

J’aime le relire de temps en temps pour voir le chemin parcouru.

Il n’y a aucune limite à ce qui peut être écrit ou dessiné. Personne ne juge, je peux tout essayer. Si la page ne me plait pas, je tourne et puis voilà !

Et pour la suite ?

Tu profites de cet été pour te former et te lancer dans le coaching professionnel.

Quelle place laisseras tu à ta créativité dans cette nouvelle activité ? Est ce que ton carnet créatif t’aide dans cette démarche ?

Cet été, je commence ma pratique du coaching professionnel. Dans le cadre de ma certification, je veux réaliser le plus de séances possibles. Je veux accompagner des femmes entre 45 et 55 ans dans leur épanouissement professionnel, soit en réinventant leur job actuel, soit en changeant de trajectoire. Ce projet est très important pour moi. 

Mon site est en ligne depuis peu : https://francoisebourgouin.com

Dans mon carnet, il y a toutes les idées et les bases de ce projet. Du contenu, des mises en page pour mes pages de site, des idées de titres, tout, tout, tout….

D’ailleurs ma newsletter s’appelle “Carnet de coach” !

Ce projet de devenir coach, c’est aussi découvrir l’univers de l’autre, sa vision du monde. C’est ce qui me motive. Je suis très curieuse. Si je peux accompagner une femme vers un meilleur épanouissement professionnel, je serai comblée.

As tu de nouvelles envies dans l’exploration de ta créativité pour les prochains mois ?

Autre piste créative : la photo. Je n’ai pas le temps en ce moment de m’y mettre sérieusement. Mais j’adore prendre des photos. Un jour, peut être….

Portrait Chinois

Et pour finir, peux tu nous dire qui serais tu si tu étais…

  • Une couleur : orange

  • Un élément : la terre (le lien à la nature est vital pour moi)

  • Un animal : un chat pour son indépendance et sa souplesse

  • Un tableau : plutôt qu’à un tableau, je pense à une sculpture :  l’Homme qui marche de Giacometti. Souvenir d’une merveilleuse visite à la fondation Maeght à Saint Paul de Vence.

  • Une citation : Agissez toujours comme s’il était impossible d’échouer (W. Churchill)

  • Une chanson : Creep de RadioHead

  • Un plat cuisiné : des tomates farcies avec des coeurs de boeuf du jardin

  • Une super héroïne : J’adore les méchantes dans les histoires, alors je dirais Cerceï Lanister dans Game of Thrones. Une gentille ce serait Bo la bergère de Toy Story 4. Plus sérieusement, dans le monde réel, ma super héroïne était Simone Veil.

Je te remercie Françoise pour ce merveilleux partage. Il n’est jamais facile de faire découvrir son univers créatif niché dans son carnet. Tu nous as appris que oui : un cahier sert à l’écriture mais aussi à bien d’avantage.

Et merci à toi ! Oui, toi qui lis ces lignes jusqu’au bout 😉

 

Découvre d’avantage Françoise à travers ses réseaux :

A lire aussi...

id, consectetur ipsum mi, Sed felis ut ante. dictum quis
23 Partages
Partagez20
Enregistrer3