Comment surmonter les épreuves de la vie grâce à la créativité ?

7 Avr 2022 | Lifestyle

T’es tu déjà retrouvé face à un mur, un instant, une émotion qui t’a semblé insurmontable ?

As tu déjà ressenti cette impuissance face aux évènements de la vie ?

Comment as tu géré ces situations ? As tu réussi à te laisser travers par les épreuves du temps ?

Tout le monde se retrouve un jour ou l’autre face à une situation délicat. Et alors plusieurs options s’offrent à nous : résister, s’effondrer, ignorer, se murer dans la peur, etc… Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réaction.

Ma réaction face aux épreuves du temps est… de créer !

D’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours bricolé quelque chose avec mes mains, inventer des histoires ou des potions magiques au fond du jardin de ma Grand-Mère, ou simplement gribouiller sur les bords d’un cahier de classe.

Cette force créatrice est tellement ancrée en moi que je la pensais universelle et accessible à tous. Et elle l’est mais pas de façon aussi fluide et spontanée pour tous.

Cela ne fait que 2-3 ans, que je me rends compte du pouvoir immense que le mouvement de la créativité peut avoir sur nos vies, et quel impact il a eu sur la mienne.

Ici je te partage comment l’art journal m’accompagne au quotidien et canalise ma créativité pour surmonter les épreuves du quotidien.

En exprimant ses ressentis

Connais tu la communication non verbale ?

C’est ce qu’il se passe, se transmet, quand on ne formule pas nos pensées avec des mots. Toutes les formes d’art et de création sont autant de formes de communication non verbale.

L’art journal est mon meilleur support pour cela actuellement.

Cependant quand j’étais plus enfant, je ne connaissais pas l’art journaling. Je me suis alors surprise à expliquer à une amie, lorsque nous étions au collège, que les bracelets que j’avais au poignet avaient été créés à chaque fois qu’une épreuve m’avait traversé : un deuil, la dépression d’un proche, une séparation, etc…

Sans m’en être rendu compte, à chaque évènement intense de ma jeunesse, je me mettais à créer quelque chose. Dans ma première intention c’était pour m’évader de la situation, puis pour éviter cette sensation d’impuissance sur les choses quand on est enfant. Je servais alors à quelque chose : réaliser un bracelet.

Mon enfance n’a pas toujours été simple : on a beaucoup déménagé, mes parents été divorcés, et il y avait beaucoup de flou et d’incertitude. Autant te dire que j’en ai fait beaucoup des bracelets brésiliens, des bracelets en perle, des rouleaux de PQ décorés, des marques pages, des animaux en perles, des petits objets en terre cuite.

Ma créativité d’enfant m’a permis d’exprimer et de canaliser une partie de mes ressentis. Ce qui est rigolo c’est que ce message ne s’adressait pas à mes proches de l’époque, mais à la moi adulte.

Aujourd’hui quand je retombe sur mes vieux bracelets ou bibelots, je me replonge immédiatement dans mon passé. Comme une balise temporelle, ils me permettent de faire le pont avec ce que j’avais enfui à l’époque et ce que je peux régler maintenant, car j’ai grandit et j’ai murit.

Même si tu ne sais pas quoi créer, tes mains et tes sens te le diront. Laisse toi carte blanche sans attendre de réponse dans l’instant.

Les pépites que l’on retire de la création peuvent apparaitre des années après 😉

 

En écoutant son intuition

Que faire quand on est dos au mur ?

Il me revient une scène de film typique : un Héros se fait menacer par un Méchant. Le Méchant lui dit : “soit tu prends la fuite et l’otage meurt, soit je te tue et l’otage reste en vie. Que choisis tu ?”

Y a t-il toujours un choix aussi binaire ?

Dans cette situation, l’héroïne que je suis essayerait à tout prix de trouver une nouvelle possibilité : “Et si je restais en vie et l’otage aussi ?”, “Est-ce que quelqu’un doit vraiment perdre la vie dans cette histoire ?”.

C’est là qu’il faut écouter ton intuition !

Quand le champ des possibles semble limité, et que ce qui te vient en tête ne semble pas coller aux demandes. Et pourtant, en sous-jacent il y a une logique caché.

Qu’aurais tu à perdre en suivant cette petite voix ?

Encore aujourd’hui j’ai du mal à écouter mon intuition pour des décisions importantes dans ma vie. En tout cas cela ce fait “dans la douleur” car je me lui prête pas assez de crédit au premier abord… D’ailleurs c’est pourquoi j’écris cet article maintenant. Cela fait longtemps que j’avais envie d’écrire à nouveau, mais mon cher mental trouvait toujours mieux à me faire faire.

Aujourd’hui je sens que c’est juste, les mots sont fluides.

Le plus dur pour moi à accepter avec cette aspect de la créativité est le manque de visibilité sur le résultat. Cet article sera t-il lu ? Sera-t-il pertinent pour quelqu’un ?

En tout cas je suis l’impulsion du moment, comme lorsque je me plonge dans mon art journal. L’intuition me dit quand c’est le bon moment, guide mes doigts quand je ne sais pas quoi faire et étrangement c’est là qu’émerge un message ou une image qui me fait du bien, qui m’apaise ou me ressource.

L’intuition est là pour nous guider vers ce qui est juste et bon pour nous.

En explorant son inspiration

J’aime beaucoup le mot “inspiration” !

Il a plusieurs significations qui ont en commun le passage d’un élément extérieur à l’intérieur. Reste à chacun et chacune que définir le point de départ et d’arrivée 😉

Comme tu as pu le voir, je suis tombée dans la marmite de la créativité toute petite (c’est peut-être pour ça que je n’ai pas beaucoup grandit depuis). Et donc l’inspiration est une composante bien intégrée à mon fonctionnement. Même un peu trop…

J’ai mis des décennies à comprendre pourquoi mes proches me trouvaient “si sensible, si émotive”, au point d’hésiter à m’annoncer les mauvaises nouvelles. C’est maintenant ce que l’on appelle une hypersensibilité émotionnelle. Je capte beaucoup de choses où je suis et des personnes qui m’entourent.

Chaque particularité a ses avantages et ses inconvénients. Avec cette hypersensibilité, j’ai l’avantage de ne fournir aucun effort pour ressentir un lieu, sentir l’énergie ou l’intention d’une personne et faire le plein de toutes sortent de sensations que je pourrais retranscrire plus tard dans mes créations. Avec le temps en alliant inspiration et intuition, mon esprit fait le pont entre plusieurs disciplines et c’est comme cela que je crée mes ateliers et que j’en suis arrivée à mêler le jeu, le Je et l’art journal dans mon dernier atelier “Le Journal du jeu”.

Le seul bémol est de savoir définir ce qui est déjà en nous, de ce que l’on capte de l’extérieur. Ainsi l’inspiration est fantastique mais ce n’est pas une part de soi.

Explore cet inspiration comme un monde inconnu plein de rencontre, d’idée, d’atmosphères nouvelles avec la curiosité d’un enfant et la sagesse des années.

Il n’est pas nécessaire de faire le tour du monde. Regarde déjà autour de toi sous un nouveau jour. Déploie tous tes sens.

En mêlant cette inspiration avec ton intuition, ton imagination va faire des merveilles ! Et ta créativité va prendre un nouveau souffle !

En prenant conscience de ses ressources

Qu’utilises tu pour créer dans ton art journal ? Ou dans ta pratique artistique ?

Des feutres, des pinceaux avec de la peinture ou de l’aquarelle, un carnet etc…

As tu remarqué comme cette liste est très “matérialiste” et limitante ?

Personnellement j’utilise bien plus que du matériel artistique pour créer quotidiennement dans mon art journal. Tout d’abord pour rester dans le matériel, j’ai besoin : d’une table, de la lumière, d’un endroit calme et bien souvent d’une chaise.

Puis ce à quoi nous pensons rarement mais qui est tout aussi essentiel, j’ai besoin : d’une ambiance avec de la musique et des bougies, d’un élan intérieur issue de mon inspiration ou d’une émotion / d’une idée à retranscrire. J’utilise mon expérience artistique acquise avec le temps et les formations, mon expérience de vie pour élaborer de nouvelles choses. Et enfin pour m’octroyer des moments de créations, je compte sur l’autonomie de ma famille et de mon environnement pour me soustraire de certaines obligations (comme faire à manger 😉 ).

Je n’ai pas fait cette liste pour te laisser croire que la créativité demande trop de ressources pour s’y consacrer pleinement au quotidien. Bien au contraire !

Je souhaite ici t’aider à prendre conscience de tes propres ressources qui sont bien plus vaste que ce dont tu penses au premier abord.

Face à une difficulté, nous regardons à peine ce qui se trouve sous notre nez. Aujourd’hui je t’invite à regarder plus loin et dans toutes les directions !

Tu remarqueras qu’en cas d’urgence, tu trouves toujours une solution. La maitresse est malade : tu oses enfin demander à la maman du meilleur ami de ton enfant de te dépanner pour la journée. Une panne de voiture au milieu de nul part : ta prévenance avec le triangle sur le côté de la route fait s’arrêter des automobilistes pour t’aider.

Sans urgence particulière, nous avons aussi ces ressources à portée de main. En revenant à la pratique de l’art journal, il est fort probable que tu te sois déjà retrouvé.e confronter à vouloir réaliser une forme ou une teinte particulière sans avoir le pochoir adéquat ou le tube de peinture de la couleur idéale. Tes ressources vont te permettre de “faire différemment” pour arriver au résultat voulu. Ainsi une image imprimée, grâce à ton imprimante et détourée avec des ciseaux te fera un parfait pochoir d’appoint. Tout comme le mélange de plusieurs couleurs acryliques savamment dosé va te permettre d’obtenir la teinte idéale. Et parfois il suffit juste de demander l’aide d’un proche pour ouvrir un pot de peinture collé… En langage RH on parle de mettre des compétences humaines au service d’un projet collectif 😉

Oui, faire preuve de créativité demande d’avoir des ressources. Et oui, tu as déjà tout ce dont tu as besoin, il suffit de savoir regarder et de demander !

En sortant de sa zone de confort

Comme il est facile, confortable et sécurisant de toujours faire les mêmes choses, au même endroit et à la même heure. C’est ce qu’on appelle une routine. Et je suis adepte des routines !

En effet avoir une routine permet d’optimiser son énergie. Il n’y a plus à réfléchir, on sait comment faire. Se créer une routine créative quotidienne permet en autre de ne plus réfléchir à trouver du temps avec son art journal. Il suffit de se dire “c’est juste après le petit déjeuner”, ou “avant de passer la soirée en amoureux”. Même si l’inspiration n’est pas là, on s’y met.

Alors pourquoi sortir de sa zone de confort ?

D’une part parce que de temps en temps une routine a besoin d’être remise en question, comme toute chose. Et surtout parce que c’est en essayant d’autres choses que l’on obtient des résultats différents !

Nous sommes des êtres en plein évolution : nous passons de l’enfance à l’adolescence avec un changement de corps, puis nous entrons dans le monde actif avec des responsabilités, certains deviennent parents, puis il y a la retraite et tout un tas de chose qui fait que le mode de vie fluctue sans cesse.

Si nous voulons surfer sur les fluctuations de la vie, il nous est demandé régulièrement de sortir de notre zone de confort. Et si cela peut faire peur (et j’en suis la première angoissée !), sache que ta créativité est ta meilleure alliée !

Mon art journal est justement mon endroit de prédilection pour tester ma résilience à l’inconfort. Je m’y autorise tout : déchirer une page, faire des tâches, mélanger des peintures de façon hasardeuse… Il m’est possible de tout écrire, et tout faire ! Et surtout : sans jugement.

Les challenges de création de page me donnent également de nouvelles contraintes et de nouvelles perceptives. Tout cela muscle ma capacité à mettre un pied dans l’inconnu, tout en créant une bulle dans laquelle je me sens bien : mon art journal.

C’est là que j’expérimente le fameux “lâcher-prise”. Je sais maintenant quand je sors de ma zone de confort : ces sensations au creux du ventre et cette petite voix qui se demande si c’est vraiment une bonne idée.

Je sais aussi que c’est à moi de faire ce petit pas hors de la zone. Et qu’ensuite il arrivera ce qui doit arriver. Parfois j’ai une belle création qui se dessine dans mon carnet, et parfois ça ne ressemble pas à grand, et d’autres fois je ruine ma table ou mon matériel avec une mauvaise manipulation.

“La vie est comme une boite de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber”. Mais le chocolat est bien trop tenter pour ne pas y goûter ^-^

La prise de risque en vaut-elle le résultat ?

Nul ne le sait, la vie est ainsi faite. C’est ça le lâcher-prise !

Une sortie de zone de confort est toujours riche en expérience. Alors fais toi plaisir !

En se donnant de l’espace

C’est ainsi que l’on crée et que l’on se crée à chaque étape de la vie.

As tu déjà ressenti le besoin de t’éloigner d’une personne le temps que tes émotions redeviennent plus stables ? Sais tu qu’il existe plusieurs façons de s’éloigner ?

“Se donner de l’espace” est une expression qui revient régulièrement dans le milieu du développement personnel et qui est parfois difficile appréhender.

Avec le temps, j’ai appris qu’il existe plusieurs dimensions dans cette notion d’espace.

L’espace géographique

Es tu déjà sortie d’une pièce rapidement après un moment tendu avec une personne ? L’idée étant de ne plus te retrouver dans la même pièce que ladite personne ?

C’est là que s’exprime spontanément ton besoin d’espace !

Plus calmement tu vas vouloir trouver un lieu pour te ressourcer dans le calme, loin du bruit et de l’agitation du quotidien. Cet espace est précieux !

Dans un couple d’ami, le conjoint quitte tous les soirs la maison après avoir couché les enfants pour promener le chien. Quand nous venions leurs rendre visite, je lui avais demandé s’il souhaitait qu’on se joigne à lui pour continuer de discuter. Mais il avait refusé… J’ai compris avec le temps que ce rituel lui permettait de prendre aussi bien du recul sur sa maison, son quotidien que sur son entourage. Cela fait de lui quelqu’un de très sympathique au quotidien ^-^

L’espace temporel

Serais tu comme moi : à vouloir le résultat avant même d’avoir fini de tout mettre en place ? Ou laisses tu au temps le temps de faire les choses ?

Nous vivons dans un monde où beaucoup de choses sont bien trop rapides. La livraison d’un colis en 24h! La réaction des gens à l’actualité. La croissance des plantes sous serres…

Sauf que le temps doit faire son œuvre !

La vie nous apprend qu’un deuil ne peut pas être raccourcis, qu’il faut 9 mois pour créer un bébé dans un ventre maternel et qu’après la pluie vient le beau temps (même si cela prend plusieurs jours 😉 ).

Notre corps a besoin de temps pour assimiler ce qu’il a mangé, pour se cicatriser, pour se régénérer. C’est la capacité créatrice de nos cellules qui nous donne l’expérience de la vie. Ne l’oublions pas !

Mon art journal m’aide à appréhender la notion d’espace temps en créant une seule page sur plusieurs jours, en mettant une année entière pour finir un carnet / une œuvre, en changeant de regard sur mes réalisations avec le temps. En me donnant ce temps, je nourris ma créativité et j’apprends des leçons de vie, ou des pépites comme j’aime les appeler maintenant.

L’espace mental ou spirituel

La notion de charge mentale est récente, et décrit très bien le manque d‘espace mental que nous pouvons ressentir dans une vie trop stressante.

Cette charge mental est une accumulation de pensées, de reflexions, d’émotions et de responsabilités qui empêche le cerveau d’assimiler tranquillement les informations en tâches de fond au cours de la journée.

En te libérant de l’espace mental, tes idées seront plus claires, plus fluides et l’inspiration sera au rendez-vous.

Comme créer un tel espace ? S’il est simple de quitter une pièce ou de se prendre un rendez-vous d’une heure avec soi-même, nous n’avons pas encore l’habitude d’élargir notre espace mental…

La carnet qui m’a vraiment aidé pour cela est le bullet journal. C’est un simple carnet que l’on transforme en véritable outil d’organisation et de défausse de charge mental. Dès que je pense à quelque chose : je le note. Cela ne traine plus dans ma tête et je sais ensuite comment retrouver facilement l’information.

La structure du bullet journal est très flexible, c’est là que ta créativité rentre en interaction avec tes besoins pour créer un système fonctionnel et performant.

Ainsi chaque soir je fais un tour dans mon bujo-agenda pour vider ma tête. Mon art journal peut prendre parfois la relève pour évacuer les émotions avec plus de couleurs et de façon non verbale.

Une fois mon esprit libre, mon imagination gamberge, mes capteurs font le plein d’inspiration avec mon environnement et je suis libre de suivre mon intuition.

Sans cet espace spirituel, je n’arriverais pas à renouveler mes idées pour mes ateliers, ou pour me connecter à ce que j’ai envie de vivre.

 

 

Autorise toi à élargir ces différents espaces !

La créativité a besoin de ces espaces pour s’exprimer et répondre aux problématiques que tu rencontres.

Conclusion

La créativité est une lumière qui nous guide à travers l’obscurité et qui nous permet de surmonter les obstacles.

Cette lumière est en chacun de nous. Et il est de notre responsabilité de la nourrir et de lui donner l’espace nécessaire afin qu’elle s’épanouisse. Exprime tes ressentis, écoute ton intuition, explore ton inspiration, trouve tes ressources, sort de ta zone de confort et donne toi de l’espace !

Cela n’empêchera jamais les obstacles et les épreuves de se présenter à nous. Une créativité épanouie rend simplement la vie plus colorée, plus fun et audacieuse.

Les ateliers que je propose dans l’univers de L’Âme du Fait-Main sont conçus pour t’accompagner au développement de ta créativité à travers l’art journal afin que cela rayonne dans ton quotidien.

Contacte moi pour trouver la formule qui correspond le mieux à tes besoins du moment.

 

 

A lire aussi …

Pourquoi reconnaître son processus créatif ?

Pourquoi reconnaître son processus créatif ?

Qu'est-ce qu'un processus créatif et à quoi cela peut-il bien te servir pour créer dans ton art journal ? Je te propose un éclairage sur cette notion, qui tu le verras, est déjà présente dans ton quotidien. En quoi ça consiste ? Un processus créatif est un ensemble...

lire plus
À quoi sert le rituel créatif ?

À quoi sert le rituel créatif ?

Penses tu que les rituels sont réservés aux sorcières ou aux seuls vrais artistes ? Que cela ne sert à rien d'intégrer un rituel dans ta pratique artistique ? Et si je te disais que rien que la façon dont tu sors ton carnet pour créer peut se transformer en rituel, un...

lire plus

2 Commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Partages
Partagez
Enregistrer2