Sélectionner une page

C’est une immense joie et un honneur pour moi de te présenter aujourd’hui une muse, une magicienne, une artiste… Ana Bondu !

Pour tout te dire, chère lectrice (ou lecteur), c’est grâce à cette Grande Dame que j’ai découvert le Mixed Media, la Patouille et le droit à l’erreur et à la tache ! Il y a quelques années, j’ai rencontré son univers au cours d’une crop à 4 mains avec Azoline (une autre Grande Dame !). Et depuis je ne me suis plus arrêtée de patouiller et peinturlurer.

C’est pour cela que je lui ai proposé la première interview sur ce blog pour qu’elle puisse t’expliquer sa propre définition du Mixed Media.

Présentation

1- Quelle activité exerces tu aujourd’hui ?

Bonjour, aujourd’hui j’exerce une activité que l’on pourrait globalement appeler artiste de mixed media, mais pour moi artiste est plus un état d’esprit qu’un métier, alors je dirais que je porte la double casquette d’animatrice/formatrice et de designeuse/créatrice.

C’est à dire que je parcours la France, l’Espagne, la Belgique, l’Italie pour aller distiller le fruit de mes expérimentations en mixed-media à qui veut bien les recevoir. Et en parallèle je crée des designs de tampons et je réalise des créations pour promouvoir des produits techniques, à savoir des tampons pour la société française Carabelle Studio et des plaques de monoprinting pour la société américaine Gel Press.

2- Et depuis combien de temps ?

Je me suis professionnalisée en mai 2011.

Mixed Media

1- Peux tu nous donner ta définition du Mixed Media ?

Le mixed media est une porte ouverte à la création artistique pour toutes les personnes qui, comme moi, ne savent pas vraiment ou pas du tout dessiner. Il se différencie du scrap par le fait qu’on n’utilise pas de photos personnelles.

De façon plus pragmatique, le mixed media est le fait de créer avec des “médiums” utilisés dans les beaux arts. Le mixed media est un mode créatif qui peut s’appliquer à toute sorte de supports : le papier, la toile, des objets à altérer, le journal, les cartes, et même le textile finalement.

2- Est-ce accessible à tous ou faut-il pratiquer les arts créatifs depuis longtemps ?

Le mixed media est justement un art accessible à tous, il ne nécessite pas de talent particulier en dessin, de la technique oui, mais ça s’acquière.

Il suffit d’avoir “envie” pour se lancer et surtout ne pas avoir peur d’échouer (parfois on sort des trucs très moches, ce n’est pas grave, ça s’enrichit, ça se réutilise et parfois même ça donne des résultats époustouflants. C’est ce que j’appelle la technique de la bêtise de Cambrai. (l’erreur qui conduit à une superbe création… qu’on ne sera jamais capable de refaire parce qu’on n’est pas forcément capable de reproduire la même erreur, lol).

Cheminement artistique

1- Quel a été ton parcours artistique pour en être arrivée là aujourd’hui ?

Mon parcours artistique est très… pauvre.

Quand j’étais ado j’aimais dessiner au crayon, puis quand j’étais au conservatoire pour continuer à faire un peu de dessin j’allais dans une académie qui était juste à côté, une heure par semaine. On travaillait… les natures mortes. Ça m’a permis d’acquérir certaines notions de perspective mais ça ne m’a jamais servi derrière. Puis je n’ai plus touché un crayon…

En 2006 ma dernière est née et j’ai pris un congé parental, j’ai découvert le scrapbooking et je m’y suis mise. Mais très vite j’ai bifurqué vers les encres. Couper et coller du papier ne me satisfaisait pas. Alors je me suis intéressée aux Distress Inks, aux tampons, aux encres à alcool et j’ai commencé à faire des pages 100% home made.

Puis peu à peu mon travail s’est enrichi, on a commencé à me solliciter pour des ateliers (à l’époque j’étais la seule, en France tout au moins) à faire des pages 30×30 avec des fonds 100% maison. C’est ce qui a attiré certaines personnes et c’est comme ça que j’ai commencé à animer. Mais l’animation m’a conduite à me lasser des encres, alors j’ai vraiment commencé à m’intéresser à d’autres medium que j’ai appris à exploiter à ma façon, et pas toujours tel qu’on attendait qu’ils soient utilisés.

C’est comme ça qu’en 2012 quand les plaques de gel printing sont apparues j’ai voulu les utiliser avec autre chose que la peinture acrylique, j’ai essayé les encres… ça fonctionnait… Et depuis je n’ai eu de cesse que d’utiliser les produits à contre-pied. Aujourd’hui je suis multi-support, multi-medium, je ne fais quasi plus de scrap par contre.

2- Et quelle place prend cette activité dans ton quotidien ? Est ce que tu patouilles tous les jours, ou par période ?

Malheureusement, et contrairement à ce qu’on pourrait penser : quand on en fait son métier, on a presque moins le temps de patouiller que lorsque c’est un loisir.

En fait ce qui me prend le plus de temps c’est la communication, la recherche de nouveaux produits, poser sur papier des idées, etc… On va dire que j’arrive en moyenne à sortir une création par semaine.

2019 ?

Tu as déjà bien commencé l’année 2019 avec une participation (intense) au Creativation de Phoenix. As tu d’autres temps forts prévus cette année ? D’autres projets ?

Nous avons entamé un joli projet avec Azoline, une artiste peintre avec qui je suis très liée et que vous connaissez forcément. Nous avons monté un projet à 4 mains qui a fait l’objet d’une tournée. Il nous reste 2 dates à honorer :  les 15 et 16 juin Pranzac en Charentes pour la dernière date française d’AnAzoline, et fin juin en Belgique. Sinon des dates régulières un peu partout, région centre, paris, sud-est, sud-ouest.

Ensuite pause estivale, je vais en profiter pour travailler… 

Je souhaite aussi, parce que la demande est forte, me lancer dans les ateliers en ligne mais je n’ai pas encore trouvé le bon support à mon goût.

Portrait Chinois

Et pour finir, peux tu nous dire qui serais tu si tu étais…

  • Une couleur bleu pétrole.

  • Un élément l’eau (chaude pour mon thé, lol).
  • Une encre : Distress, évidemment !
  • Un outil de scrap : le tampon.
  • Un tampon : des fleurs d’acanthe de chez Carabelle Studio, un tampon A4 qui n’est plus au catalogue.
  • Un tableau : un collage de George Braques type Violon et Partition sur une table.
  • Un plat cuisiné (car je sais que tu adores cuisiner) : la ratatouille, mais la vraie celle qui mijote des heures et est confite à souhait.
  • Une citation : « Les mains pleines de patouille… une autre idée du bonheur », lol (c’est de moi).
  • Un pays : L’Espagne, l’Andalousie pour être précise.
  • Une super héroïne : Super Jaimie ❤

Merci beaucoup Ana pour avoir répondu à toutes mes questions (même les plus étranges !) avec sincérité. J’ai adoré ce partage d’expériences et d’informations.

Chère lectrice (ou lecteur), j’espère que cette rencontre t’a plu et a aiguisé ta curiosité. Car, pour en savoir plus, tu peux retrouver Ana Bondu sur :

Et n’hésite pas à nous partager quelle est TA définition du Mixed Media en commentaire !

Les images qui illustrent cet article sont des œuvres originales d’Ana Bondu. Elle possède donc les droits de ces photos, qui ne sont donc pas libres d’exploitation ni de reproduction. Merci de ta compréhension.

 

A lire aussi...

leo. suscipit leo sed accumsan felis Praesent libero
Inscris toi à la newsletter et reçois un atelier de 5 jours pour débuter ton carnet créatif et trouver ton style !

Je débute mon carnet créatif et trouve mon style !

Avec l'atelier gratuit qui est proposé lors de l'inscription à la newsletter.

Pour finaliser ton inscription, valide ton adresse dans le prochain mail. A bientôt !

101 Partages
Partagez
Enregistrer101