Un livre peut-il changer une vie? Ma réponse est clairement « OUI » comme tout autre événement marquant dans une vie. Il y a environ 2 ans et demi une personne m’a fortement conseillé de lire les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz. La rencontre de cette personne ainsi que la lecture de ce livre m’ont permis de voir la vie autrement et d’en faire autres choses…

Qu’on se le dise : le changement que cela a apporté dans ma vie ne s’est pas fait du jour au lendemain! Et c’est bien pour cela que j’écris cet article plus de deux ans après la lecture de ce livre. C’est avec le recule que j’ai identifié ce qui m’a permis d’évoluer et de changer mon état d’esprit.

Les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz

M. Ruiz est un auteur mexicain ainsi qu’un chamane. Wikipédia te parlera de lui bien mieux que moi 😉

Dans son livre, il pose la base, selon sa tradition, que nous vivons tous dans un rêve. Chacun vit son propre rêve et il nous appartient d’en faire un beau rêve ou un cauchemar. Bien évidemment te ne peut pas tout contrôler, par contre tu peux contrôler la perception que tu as de ton environnement et ton état d’esprit.

Pour cela M. Ruiz nous propose 4 accords, à faire avec nous-même :

  • « Que votre parole soit impeccable »
  • « N’en faites pas une affaire personnelle »
  • « Ne faites pas de supposition »
  • « Faites toujours de votre mieux »

Et quelques années après, avec la participation de son fils, il ajoute un cinquième accord :  » Soyez sceptique, mais apprenez à écouter ».

M. Ruiz prône l’Amour et le Respect, de soi envers soi-même pour arriver à mieux aimer et respecter les autres.

Je ne peux que te conseiller la lecture de ce livre si tu souhaites en savoir plus sur les 4 accords toltèques. Même avec le folklore de la culture toltèque, il reste très facile à lire et à comprendre.

Comment ce livre est-il entré dans ma vie?

Mon fils avait 2 ans et demi. Je sortais enfin la tête de l’eau après une bonne dépression post natale (oui, maintenant j’arrive à la dire!). Et je cherchais un moyen de me reconstruire, de me retrouver… la phase de crise existentielle! Que je n’ai pas encore complètement fini, d’ailleurs…

C’est une collègue de boulot qui m’a parlé d’une praticienne en médecine chinoise qui aide à la compréhension et à la gestion des émotions à travers le corps et acupuncture. N’ayant pas trouvé de réponse dans la médecine occidentale, j’ai alors décidé d’essayé cette nouvelle approche.

Cette séance a eu l’effet d’une révélation pour moi… mais pas sur le moment! Non je ne débloque pas! Cette praticienne a cerné mon tempérament très rapidement. En seulement quelques minutes et avec quelques mots elle a su exprimer pourquoi j’étais venue jusqu’à elle et ce qu’il fallait que je laisse derrière moi. C’était donc pendant cet échange qu’elle m’a conseillé de lire le livre des 4 accords toltèques. Après cette séance, j’avais l’impression d’avoir trouvé quelqu’un capable de me comprendre et de m’aider à avancer. Rien de transcendantal non plus.

J’ai mis quelques jours avant d’acheter le livre. Je l’avais acheté plus par curiosité que par véritable conviction.

Comment je l’ai compris et assimilé?

L’intérêt de ce genre de livre c’est que soit il te parle directement soit tu passes complètement à côté! Je pense qu’il est arrivé au bon moment dans ma vie.

Tout d’abord j’ai ressenti une sorte de libération! « N’en faites pas une affaire personnel » est quelque chose de très difficile pour moi. Mais surtout cela m’a fait prendre conscience que les histoires des membres de ma famille ne sont pas les miennes et que je n’ai pas à les prendre à mon compte, bien au contraire. Ce fut un sacré fard d’eau en moins à porter!

M. Ruiz explique très bien ce que signifie « Faites toujours de votre mieux ». En effet c’est une expression qui a perdu de sa valeur et même qui a été dévalorisée par notre société : « le mieux est l’ennemi du bien ». Ici, faire de son mieux est simplement faire du mieux possible en fonction de son environnement et de soi-même à l’instant T. J’ai donc commencé doucement et surement à déculpabiliser d’arriver à faire jusque ce que je pouvais faire « au mieux ». Avec le temps, et un enfant, j’ai compris que chacun avait son rythme et qu’il pouvait être très différent d’un jour à l’autre. Et ce n’est pas à moi d’en juger, ni à personne.

Par la suite j’ai réalisé à quel point il était difficile d’être fidèle à ces convictions lorsqu’on est en groupe. En effet « Que votre parole soit impeccable » et « Ne faites pas de supposition » sont très difficiles à mettre en pratique dans un cercle de collègues ou d’amis. Je me suis aperçue que je pouvais très vite être médisante ou colporter des suppositions juste pour entretenir une conversation avec des collègues pour me sentir intégrer. C’est un état d’esprit difficile à modifier. Mon Homme a été le premier à m’en faire la remarque et me ramener vite à la réalité! Maintenant j’essaye d’être dans un élan plus positif même si ça me fait passer pour la naïve du groupe. Mais je t’avoue que les mauvaises habitudes de paroles peuvent rapidement revenir, surtout lorsque je fatigue…

Je ne t’ai pas précisé lors de la présentation du livre que M. Ruiz nous invite à créer nos propres accords. D’ailleurs il constate juste que ces quelques phrases lui semble universelles mais n’oblige personne à y adhérer. C’est cet aspect de sa philosophie qui m’a plu : nous n’avons de compte à rendre qu’à nous-même en fonction des accords que nous passons. Cela m’aide à me libérer du jugement qu’ont les autres par leur culture, leur éducation, ou leur religion. Et j’ai compris que j’avais créer mon propre système de croyance sur lequel j’avais un pouvoir total.

Ensuite je n’ai pas hésité à en parler autour de moi. J’ai prêté le livre à plusieurs personnes, d’ailleurs je n’ai pas pu faire de photo du livre pour l’article car il est actuellement chez une collègue de travail. Les personnes adhèrent plus ou moins à la vision de l’auteur mais cela reste une lecture marquante et une bonne façon de parler philosophie avec son entourage.

Maintenant?

Je ne pense pas tous les jours aux 4 accords toltèques, faut pas rêver non plus! Mais en période de doutes, d’angoisses ou d’incompréhensions, ces accords me reviennent en tête comme pour me dire de remettre les choses dans leur cadre.

Ces derniers mois j’ai beaucoup cogité sur des questions existentielles, à m’en rendre presque malade. Je me suis enfin rappelée comment j’en étais arrivée à cette crise existentielle et ce qui pourrait aider à la résoudre : la rencontre avec la praticienne de médecine chinoise et avec les 4 accords toltèques.

Finalement je n’ai pas trouvé de « nouvelle voie à suivre » et donc rien de bien nouveau dans ma vie si ce n’est « suivre et confirmer ce que j’avais déjà commencé à mettre en place« . Il me suffit de modifier ma façon de voir et de vivre ma vie au quotidien pour que je me sente mieux. Cela peut me demander un peu de temps et parfois beaucoup d’énergie pour retrouver un équilibre. Mon essentiel est que je me sente libre et épanouie!

Bref avec ce livre, tu apprends que tu peux créer ta façon de voir les choses et tes lignes de conduite, et à partir de là ton univers se transforme! Que demander de plus pour une vie créative!